L’Edito du Président

president 04

Chers amis Salamites et sympathisants,

Nous espérons que vous avez pu profiter du bel été et des retrouvailles avec famille et amis, avec joie et réjouissances au programme.

Cette rentrée est de nouveau sous le signe de la « C-19 » pour ne pas...

lire la suite

 najiArchitecte entre autres domaines d’activité, elle a écrit plusieurs livres dont «  Art et Architectures Berbères du Maroc (voir photos ci après)

Entretien avec Salima Naji  Tiznit

Dans la province de Tata, au Maroc, l’architecte Salima Naji et ses artisans ont fait sortir de terre le centre culturel des Ait Ouabelli, un projet totalement construit en pierres sèches. Le projet du centre d’interprétation du patrimoine de Tiznit est le fruit d’une longue concertation avec les habitants, les associations et les élus dans le cadre d’un protocole participatif de 2008 à 2011. Parmi les attentes des associations, il était question de valoriser les archives privées des zaouias (édifice religieux musulman autour duquel la confrérie soufie se structure), particulièrement nombreuses dans la région, mais aussi des familles qui disposent encore d’antiques registres de commerce, de correspondances politiques, d’accords tribaux, etc. Toutes ces archives sont menacées de disparition et il semble indispensable de les numériser mais aussi de les valoriser par des expositions de fac-similés auprès du grand public. Lieu à vocation publique, des salles permettent d’accueillir des expositions temporaires spécifiques mais aussi des chercheurs. Il s’agit donc d’un centre de traitement et de valorisation des archives. Pour la conservation, le lieu sera en relation avec les archives du Maroc à Rabat.

 arts archit marocart archi 02porte sud maroc

evolution livres