L’Edito du Président

president 02

Chers amis Salamites et Sympathisants,

 Notre Amicale SALAM vient de vivre en Dordogne du 24 au 28 mai 2018 un SALAMOUSSEM de grande qualité. Nous étions à Bergerac, prés d’une centaine à bénéficier d’un....

lire la suite

fesTrésors des métiers d’art de Fès

Claire Déléry, conservateur du Patrimoine et Bulle Tuil Leonetti, ingénieure de recherches au CNRS, qui étaient les commissaires scientifiques de l’exposition sur le Maroc médiéval au Louvre en 2015 ont eu la gentillesse d’écrire l’avant-propos de ce recueil de textes de Marcel Vicaire.

Après sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et au cours d’un voyage d’étudesau Maroc où il se rend en 1921 sur les conseils de son ami Jean Bouchaud, Marcel Vicaire s’éprend véritablement du pays ; l’accueil qu’il y trouve auprès de ses habitants concoure à l’enthousiasmer. Il publie à Paris son carnet de croquis Feuilles d’Album, au Maroc, en 1922 et repart séjourner à Fès dans les ateliers d’artistes proposés par le Maréchal Lyautey. Il apprend l’arabe avec empressement. Le maréchal Lyautey le nomme inspecteur des arts et métiers marocains et il prend son poste à Rabat aux Oudaïa en 1923. C’est en 1924 que son vœu est exaucé par sa mutation à Fès où sa fonction comprend en plus la conservation du Musée du Batha. Alors qu’il se passionne pour cette lourde tâche de sauvegarde, protection et promotion de tous les artisans de toutes les corporations, le Maréchal lui ajoute le poste d’inspecteur des Beaux-Arts et Monuments historiques, charge qu’il cumulera durant quelques années avec la première.

Dans le Maroc indépendant et jusqu’en 1958, Marcel Vicaire a toujours sa place auprès des artisans comme directeur du Service des Arts et du Folklore. Ce recueil de textes divers écrits de 1924 à 1958souligne son engagement auprès des artisans dont l’activité, la production et la survie sont menacés par tant d’éléments extérieurs. Certains textes ont déjà été publiés dans les revues de l’époque ; un certain nombre d’autres textes sont inédits, témoins la description des différentes corporations, les conférences sur l’architecture marocaine ou ses rapports de missions, officiels ou personnels. Tous nous éclairent sur son engagementpétillant et son affection même si ce n’est son amitiéenvers les artisans qu’il a si bien compris et pour lesquels il s’est tant impliqué.

Mme Crouigneau –Vicaire Isabelle

11, avenue des Etats Unis

78000 Versailles  Tél :01 78 74 85 83

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

. Ce recueil de textes fait suite aux « Souvenirs du Maroc, Un peintre dans le sillage de Lyautey » publié en 2012 et comportant une préface de Marc Fumaroli de l’Académie française.